P a s s i o n    d e    l ' é c l a i r a g e    p u b l i c    e t    c o l l e c t i o n    d e    l u m i n a i r e s    e t    f e u x    d e    s i g n a l i s a t i o n

ESTHÉLUM - Passion de l'éclairage public et collection de luminaires et feux de signalisation

créé par Kévin H.

 

A C C U E I L

 BONJOUR  ET  BIENVENUE  SUR  LE  SITE  STREETLIGHT  BY  K 

BIENVENUE SUR LE SITE ESTHÉLUM

 

La dernière mise à jour a été effectuée le :

19 / 01 / 2023

 

Retrouvez et venez découvrir l'éclairage public à travers

mon site personnel et ma collection de matériel

d'éclairage public et de signalisation tricolore.

 

En espérant que celui-ci vous intéressera...

 

Je vous souhaite une bonne visite !

 

 PRÉSENTATION 

PRÉSENTATION

 

Je m'appelle Kévin et j'ai 25 ans. 

 

Je m'intéresse depuis petit à l'éclairage des villes ainsi

qu'aux feux de circulations.

 

J'ai réalisé 4 ans d'études en électricité domestique et

industrielle suivies de quelques années en bâtiment avant

de rejoindre une grande entreprise en tant que

monteur-réseau en éclairage public.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswy

 BONJOUR  ET  BIENVENUE  SUR  LE  SITE  STREETLIGHT  BY  K 

 

ARTICLE DE PRESSE

 

En route sur l'autoroute...

Voici un article réalisé par du personnel de la société d'autoroute APRR lorsque j'ai acquis 2 lanternes ONYX 3 sur la Rocade de Grenoble en chantier d'agrandissement.

 

 

 

 

 BONJOUR  ET  BIENVENUE  SUR  LE  SITE  STREETLIGHT  BY  K 

 

+ DE PRÉCISIONS

 

Venez en savoir plus sur mon projet,

mon but et surtout d'où m'est venu

cette passion qui peut parfois paraitre surprenante !!

 

Sauvegarder, rechercher, partager,

rencontrer

 

 

 

 

 BONJOUR  ET  BIENVENUE  SUR  LE  SITE  STREETLIGHT  BY  K 

 

LE MUSÉE VIRTUEL !!

 

Venez découvrir les lanternes d'éclairage public, matériaux, feux tricolores et système de contrôle que je possède dans ma collection.

 

Une collection qui ne cesse d'augmenter avec du matériel courant mais aussi unique !!

339 lanternes                                                                     44 feux

                                                                                                       

 

 

 

 

 BONJOUR  ET  BIENVENUE  SUR  LE  SITE  STREETLIGHT  BY  K 

 

EN VADROUILLE

 

 

 

 

 

 BONJOUR  ET  BIENVENUE  SUR  LE  SITE  STREETLIGHT  BY  K 

 

ME CONTACTER

 

 Me contacter ou laisser un commentaire ?

 

C'est possible en cliquant sur le bouton ci-dessous.

 

 

 

 

 BONJOUR  ET  BIENVENUE  SUR  LE  SITE  STREETLIGHT  BY  K 

 

REMERCIEMENTS

Je ne remercierai jamais assez toutes les personnes, collectivités ou sociétés qui m'aident à enrichir ma collection ainsi qu'a obtenir des informations.

 

Votre aide ainsi que votre soutien m'aident encore plus dans mes projets.

 

Merci.

 

 

 

 

 

 BONJOUR  ET  BIENVENUE  SUR  LE  SITE  STREETLIGHT  BY  K 

 

LIENS

 

 Découvrez d'autres sites internet de passionnés ou encore de fabricants et sociétés diverses liées à l'éclairage public et à la signalisation lumineuse.

 

 

 

 

 

 BONJOUR  ET  BIENVENUE  SUR  LE  SITE  STREETLIGHT  BY  K 

 

LES NOUVEAUTÉS

 

Voici les dernières nouveautés arrivées dernièrement dans ma collection

                                                                                                       

 

 

 

 

 BONJOUR  ET  BIENVENUE  SUR  LE  SITE  STREETLIGHT  BY  K 

 

LES LANTERNES LES PLUS CONNUES EN FRANCE

 

En France, certaines lanternes ont connu un véritables succès.

On les retrouve dans la majorité des régions.

 

- MAZDA Epa (1)

- MAZDA Solair (2)

- MAZDA Comète (3)

- MAZDA Estoril (4)

- PHILIPS Marbella (5)

- PHILIPS Marina (6)

- EUROPHANE Riviera (7

- EUROPHANE Pilote (8)

- EUROPHANE Vm (9)

- ECLATEC Mir (10)

- ECLATEC Australe (11)

- SCHREDER Z (12)

- SCHREDER Onyx (13)

- SCHREDER Citéa (14)

Sans oublier les boules (15) et les lanternes 4 faces (16).

                                                                                                       

 

 

 

 

 BONJOUR  ET  BIENVENUE  SUR  LE  SITE  STREETLIGHT  BY  K 

 

LES LAMPES UTILISÉES EN FRANCE

 

En France, différentes sources sont utilisées dans l'éclairage public.

On retrouve les typologie de lampes suivantes :

 

 

- Tubes Fluorescents

 

- Incandescence

 

- Vapeur de Mercure

(BF, HPL-N)

 

- Vapeur de Sodium

Haute Pression

( SHP, SON-T, SON-B)

 

- Vapeur de Sodium

Basse Pression                 - Iodures                              - LED

(SBP)                               (IM, CDO, CPO)

                                                                                                       

 

 

 

 

 BONJOUR  ET  BIENVENUE  SUR  LE  SITE  STREETLIGHT  BY  K 

 

LES RÉSEAUX EN ÉCLAIRAGE PUBLIC

 

En éclairage public, il existe deux grandes familles de réseaux : Le souterrain et l'aérien. Ils comportent chacun différentes configurations.

Les sections de câbles couramment utilisées sont les suivantes :

6² / 10² / 16² / 25² ou encore le 35²(cuivre ou aluminium)

 

LE RÉSEAU SOUTERRAIN

 

Alimentation par câbles armés en pleine terre :

On rencontre ce type de configuration principalement sur les anciennes installations. Le câble est enveloppé d'un feuillard métallique entre deux isolants permettant d'assurer une certaine résistance mécanique.

L'inconvénient de celui-ci est qu'il était passé en pleine terre dans la majorité des cas rendant son remplacement impossible sans entamer de gros travaux.

 

Alimentation par câbles cheminant dans des fourreaux  :

Ce cas est celui que l'on rencontre le plus souvent actuellement. Les fourreaux sont des gaines ou tubes dans lesquelles les câbles d'alimentation circulent.

L'inconvénient de celui-ci est le fait que des matériaux où de l'eau se retrouvent dans le conduit pouvant fragiliser le câble.

 

Tous départs souterrains doivent être assurés par une protection différentielle permettant la protection des personnes en cas d'endommagement du câbles ou d'une éventuelle fuite de courant sur un candélabre.

 

______________________________

// QU'APELLE T'ON UNE FUITE DE COURANT ?

Celle-ci est causé par l'endommagement d'un câble où une mauvaise connexion.

Le risque présent est qu'un fil de phase (conducteur actif) ou de neutre (conducteur passif mais pouvant véhiculer du courant électrique) entre en contact avec une pièce métallique reliée au fil de terre ou ce fil même créant donc une fuite de courant.

 

// QU'EST CE QU'UNE PROTECTION DIFFÉRENTIELLE ?

Une protection différentielle est un dispositif de sécurité qui va réagir lors d'une différence de tension électrique entre le courant envoyé et revenu.

Lors d'une fuite de courant, le courant s'évacuera par le fil de neutre mais également par le fil de mise à la terre. 

 

Si par exemple le cas était présent, au départ du disjoncteur la tension électrique doit être d'environ 230 Volts mais à l'arrivée la tension revenante sera plus faible (ex. : 160 Volts). C'est alors que le disjoncteur détectera une différence est déclenchera afin que le circuit électrique comportant une anomalie soit hors tension et ainsi éviter un accident tel qu'un électrisation (issue n'entrainant pas de décès) ou au plus grave, une électrocution (issue fatale).

______________________________

 

LE RÉSEAU AÉRIEN

Les réseaux aériens sont plus complexes.

On retrouvera dans ce cas des réseaux séparés ou communs.

______________________________

// QU'EST CE QUE LE RÉSEAU COMMUN OU SÉPARÉ ?

- Le réseau commun : INTERDIT depuis quelques années.

En effet, l'intervention sur un réseau commun est dangereuse !!

Il est impossible de réaliser des travaux hors tension car le conducteur de neutre est commun au réseau d'éclairage public ainsi qu'à celui des habitations.

 

- Le réseau séparé : 

C'est l'OBJECTIF !! Le réseau séparé est lui entièrement indépendant.

Cela permet donc d'effectuer des travaux hors tension réduisant le risque d'accidents d'origine électriques.

______________________________

 

Alimentation par fils nus :

Un but : éliminer ce type de réseau !!

Celui-ci est dangereux car le travail se fait obligatoirement sous tension présentant inévitablement un risque. Généralement, il y a deux conducteurs pour l'alimentation de l'éclairage public situés sur le bas mais le neutre lui reste commun et se trouve au plus haut donc au dessus de l'alimentation des habitations. Des cas exceptionnels présentent un ordres des fils différents.

 

Alimentation par câbles torsadés communs :

Même but pour ce type de configuration.

Les conducteurs isolés sont torsadé entre eux, dans lesquels se trouvent ceux de l'éclairage public.

Il est d'autant plus dangereux de travailler sur ce type de réseau car le neutre reste commun avec celui des habitations. Lors de travaux de raccordement, il convient d'écarter les conducteurs avec des outils types écarteurs isolés bien-sûr afin de permettre d'y insérer un connecteur de raccordement. 

 

Le danger présent est que la confiance à tendance à s'installer car ces conducteurs sont isolés mais peuvent montrer des signes de faiblesse comme l'isolant abimés voir partiellement absent sur une partie qui ne serait pas forcément très visible.

 

Alimentation par câbles torsadés séparés :

Dans ce cas-ci, un câble torsadé comportant deux ou quatre conducteurs permet l'alimentation de l'éclairage public. Ce câble inclus un conducteur de neutre exclusivement réservé  à l'éclairage et indépendant du réseau des habitations.

Le travail peut donc être réalisé hors tension mais il est important de rester vigilant du à la proximité d'autres réseaux sous tension.

 

 

CONCLUSION

La vigilance reste indispensable lors d'interventions sur quelconque réseau.

L'objectif est de limiter au maximum le travail sous tension. Mais il reste encore beaucoup de travail avant que chaque réseau d'éclairage soit indépendant donc PROTÉGEONS NOUS !!

 

 

 

 

 

 

 BONJOUR  ET  BIENVENUE  SUR  LE  SITE  STREETLIGHT  BY  K 

 

LES ABRÉVIATIONS

 

- SHP : Sodium Haute Pression

 

- SBP : Sodium Basse Pression

 

- BF : Ballon Fluorescent

 

- EP : Éclairage Public

 

- SLT : Signalisation Lumineuse Tricolore

 

- SAC : Système d'Aide à la Conduite

 

- MALT : Mise à la Terre

 

- CC : Court Circuit

 

- ID : Interrupteur Différentiel

 

- KM : contacteur

 

- PF : Porte Fusible

 BONJOUR  ET  BIENVENUE  SUR  LE  SITE  STREETLIGHT  BY  K 

 

ECLAIRCISSONS QUELQUES TERMES DE L'ÉCLAIRAGE

 

- APPAREILLAGE : Il s'agit du système d'alimentation d'une lanterne (ballast, condensateur, amorceur,...) permettant l'alimentation de la lampe.

 

- CANDÉLABRE : ensemble comportant le poteau (mât) + la lanterne et parfois la crosse ou rehausse.

 

- CROSSE : support coudé ou cintré installé sur un candélabre, bâtiment ou poteau béton / bois permettant de rapprocher la lanterne de l'axe de la voie de circulation

 

- PORTE DE VISITE : Porte située en bas du candélabre, permettant l'accès au boitier d'alimentation et parfois à l'appareillage de la lanterne si celui-ci n'est pas incorporé dedans.

 

- OPTIQUE / RÉFLÉCTEUR : Partie en aluminium permettant de faire réfléchir la lumière et la répartir de manière uniforme pour éclairer la chaussée.

 

- PATINS / BRIDES : Partie permettant de fixer un support d'éclairage (crosse) sur un poteau bois / béton ou sur un bâtiment.

 

- ORGANE DE COMMANDE : Appareil type horloge (numérique, radio,...) ou lumandar (capteur de luminosité) permettant de programmer les heures d'allumage et d'extinction de l'éclairage.

 

- GRILLE PARALUME : Grille pouvant s'installer en intérieur ou extérieur d'une lanterne pour permettre de réduire la zone qui sera éclairée.

 

- MASSIF : Socle en béton préfabriqué ou directement coulé en pleine terre comportant les tiges de fixation du candélabre.

 

- SEMELLE : Embase d'un candélabre permettant la fixation du candélabre sur un massif généralement à entraxe 200 ou 300. Celle-ci peut-être recouverte d'une couche de produit noir anti-rouille.

 

- QUILLE JAUNE : dispositif de sécurité utilisé pour baliser un candélabre manquant ou bien souvent accidenté. 

 

___________________________________________________________

- RÉPÉTITEUR : Petit feu tricolore complémentaire permettant de renforcer la signalisation et d'apporter une aide au conducteur. 

Ce dispositif disparait peu à peu des grandes villes.

 

- CONTRÔLEUR DE FEUX : Système électrique permettant la fonctionnement d'un carrefour à feu. Un programme est intégré dans une carte pour déterminer les durées des feux au vert par exemple et donne l'ordre de fonctionnement des feux.